Lien n°3

A l’écoute de la Parole du Dimanche

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

     En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs :  il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite :
« Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi ! »
      Alors les justes lui répondront : « Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? Tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? Tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?  Tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? Tu étais nu, et nous t’avons habillé ? Tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ? »

 Et le Roi leur répondra : »Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : « Allez-vous-en loin de moi, vous les maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. »
Alors ils répondront, eux aussi : ‘Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, avoir soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ? »
Il leur répondra : « Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait. »
Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle.

Pas à pas, une réflexion pour notre chemin…

     En ce dernier dimanche de l’année liturgique, l’Eglise nous propose de fêter le Christ-Roi de l’univers ! Mais qui est ce roi de l’univers qui a pour trône une croix objet de supplice infâme et pour seule arme l’amour ! Ce Christ fils de Dieu qui ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu mais qui a pris notre condition humaine en prenant chair de la Vierge Marie pour diviniser un peu notre humanité et nous apporter le Salut et la vie éternelle. Ce Christ qui nous apporte un commandement nouveau l’amour de Dieu et du prochain pour remplacer la loi du talion : œil pour œil dent pour dent !
     Frères et sœurs en Christ, ce commandement de l’amour, si tous les hommes sur terre le respectaient il n’y aurait plus de haine, plus d’injustice plus de guerre. Comme il ferait bon vivre sur une terre où l’amour régnerait en maître…
     L’évangile qui nous est proposé aujourd’hui est plus connu sous le nom d’évangile du jugement dernier et il a inspiré beaucoup d’artistes, et nous présente le juge suprême le Christ, qui sépare les bons des méchants. Les bons qui donnent à manger et à boire ; qui accueillent l’étranger ; qui habillent ceux qui manquent de vêtements ; qui visitent les malades et les prisonniers.
     Cet évangile révèle ce que le règne de Dieu transforme déjà dans notre monde. Oui le royaume de Dieu avance lorsque les besoins de nos frères produisent des gestes de solidarité.
     Jésus se met à la place de ceux qui manquent d’eau, de nourriture, de vêtements… Jésus est le pauvre par excellence, mais il est roi et son royaume est pour ceux qui donnent à boire, à manger, à s’habiller, pour ceux qui visitent les malades et les prisonniers. Bref, à ceux qui se mettent au service des plus pauvres ! Il est le roi de la solidarité !

Méditation

  • A quels signes puis-je reconnaitre que Le Christ-Roi nous guide jusqu’à Lui ?
  • Quelle parole de Dieu m’aide à retrouver mon élan spirituel ?
  • Cette semaine nous pouvons prier pour tous ceux qui souffrent de la pauvreté, de l’indifférence, de la solitude… et pour les personnes qui œuvrent dans les associations caritatives

Jean-Noël Charrat diacre

Ouvrir nos cœurs pour chanter…

Fais-nous semer ton Évangile,
Fais de nous des artisans d’unité,
Fais de nous des témoins de ton pardon,
À l’image de ton amour.

Seigneur Jésus, tu nous as dit:
“Je vous laisse un commandement nouveau:
Mes amis, aimez-vous les uns les autres.
Écoutez mes paroles et vous vivrez.”

Tu as versé ton sang sur une croix,
Pour tous les hommes de toutes les races,
Apprends-nous à nous réconcilier,
Car nous sommes tous enfants d’un même Père.

Invitation à la prière :
Tout au long de la journée de ce dimanche, en communion avec toute l’Eglise qui prie, nous pouvons mettre, sur une petite table, à côté de la Bible, une icône ou image du Christ, un lumignon allumé. Le samedi soir, déposons sur le rebord de la fenêtre de la maison quatre lumignons qui représentent les quatre évangélistes Jean, Matthieu, Marc, Luc, pour marquer la conclusion de l’année liturgique.

En direct …. La Paroisse, le Diocèse, l’Eglise……

     Le 2 novembre, nous avons célébré avec les familles en deuil, nos frères et sœurs qui nous ont quittés tout au long de cette année. Avec le prêtre, le diacre, des chrétiens sont présents lors des accompagnements de ces familles. Appelés et Envoyés à cette mission d’Eglise, les officiantes et officiants qui accompagnent et conduisent la prière des funérailles constituent depuis ce 2 novembre une seule et même équipe missionnaire pour toute la paroisse Saint Régis. Chacune et chacun seront appelés à aller vers les familles en deuil de l’ensemble de la paroisse. Cette équipe de la pastorale du deuil est aussi invitée à se former autour de la Parole de Dieu et cheminer ensemble dans la foi. Nous confions cette équipe au Seigneur, qu’elle puisse entre ombres et lumières accompagner les familles à traverser et vivre ce moment du passage dans l’Espérance du Christ. Un grand merci pour cette collaboration à cette mission d’Eglise.

     Confions au Seigneur nos frères et sœurs défunts : Nicole GACHE (74 ans), Emma VOCANSON (94 ans), Jean-Baptiste VERNEY (71 ans), Alice RICHARD (96 ans), Cécile RICHARD (99 ans), Bernard MOUSSERIN (70 ans), Jeanne ORIOL (87 ans), Edouard SCHIK (funérailles à Marseille). Nous disons à leur famille notre amitié et notre prière.

     Portons dans la prière nos frères et sœurs malades, spécialement Marc S, Eliane F. Que notre prière et notre amitié les soutiennent ainsi leur famille et leurs proches. Portons dans la prière celles et ceux qui sont atteints du covid19 dans les EHPAD, les maisons spécialisées et au sein de notre communauté. Nous pouvons penser à tous les enfants qui sont hospitalisés actuellement.

     Compte-tenu de la situation sanitaire, l’équipe de la Pastorale de La Santé peut prendre contact par téléphone avec les personnes seules et malades. N’hésitez pas à communiquer au 06 13 27 44 01 le nom des personnes qui auraient besoin de notre soutien ou d’une écoute.

     En ce temps particulier, l’église Saint André reste ouverte le jeudi matin et le dimanche matin jusqu’à 17h00. Celles et ceux qui le désirent peuvent recevoir l’Eucharistie, en le demandant au Père Nicolas qui se tiendra présent dans l’église. La chapelle du Saint Sacrement est aménagée pour la prière et le recueillement.

Tympan de l’église saint André, Bourg Argental

En cette fête du Christ Roi, si vous passez vers l’église de Bourg Argental, ce dimanche, en allant à l’église, au marché, arrêtez-vous un instant pour le regarder, l’admirer, pour prier…

 

Père Nicolas

 

Retour vers la liste des liens Saint Régis